Retour

Démarrer en broderie industrielle : comment fonctionne une machine et quel est le rôle du brodeur ?

Posté par le dans Conseils métiers
  • Taille du texte: Agrandir Réduire
  • Lectures : 287
  • Imprimer

La broderie, c’est l’art de réaliser à l’aiguille, sur une étoffe ou autre support, des motifs décoratifs avec des fils. Elle peut être réalisée à la main ou à l’aide d’une machine à broder.

Produire plusieurs quantités de pièces brodées implique de s'équiper en machines à broder industrielles. Ces machines peuvent avoir entre 1 et 12 têtes de broderie en général.

Pour ce faire, le ou les opérateur(s) doivent être formés sur l’ensemble du parc machine, suivre des procédures de fabrication et avoir acquis un savoir-faire professionnel.

Mais comment fonctionne une machine à broder concrètement et quel est le rôle du brodeur au sein de la production ? Deux questions que l’on se pose lorsque l’on souhaite démarrer la broderie et en faire son activité professionnelle.

 

Comment fonctionne une machine à broder industrielle ?

 

Une machine à broder, qu’elle ait 1 ou 12 têtes, fonctionne toujours de la même façon : le fil effectue toujours la même trajectoire de la bobine jusqu'à l'aiguille pour aller piquer son support.

 b2ap3_thumbnail_Trajectoire-du-fil.jpg

Trajectoire du fil à broder

  1. Chaque ligne de fil, issue de la bobine, passe par un tube pour arriver dans le premier bloc tenseur : c’est ce qui va régler la tension du fil en fonction du support à broder ou du fil s’il est spécifique.

  2. Après être passé par le premier bloc tenseur, il passe par un capteur qui tourne et qui va permettre de vérifier si le fil se déroule bien en continu. Si le capteur bloque, c’est qu’il n’y a plus de fil ou que le fil s’est cassé.

  3. Après être passé par le capteur, le fil va passer par un deuxième bloc tenseur avec un ressort qui va donner du mou au fil.

  4. Le fil passe ensuite dans le bras puis un pince-fil afin de s’assurer qu’il ne bouge pas et qu’il reste bien en place. 

    b2ap3_thumbnail_Trajectoir-du-fil-2.jpg
    Trajectoire du fil à broder

  5. Le fil termine sa trajectoire par l’aiguille et le pied presseur avant d’aller piquer le support. L’aiguille doit être suffisamment pointue pour percer correctement le textile. Le pied presseur va venir appuyer sur le textile pour qu’au moment où le fil pique le textile, celui-ci soit bien maintenu. 

b2ap3_thumbnail_IMG_3674.jpg

Aiguilles et pieds presseurs d’une machine à broder Barudan

  1. Enfin, il y a la partie non visible de la machine à broder : l’incontournable canette. C’est grâce à cette pièce que la broderie est robuste puisqu’elle va concevoir le nœud entre le fil supérieur de la bobine et le fil intérieur, le fil de canette. C’est le fil que l’on peut voir à l’arrière de la broderie. Sans cela, la broderie ne tiendrait pas dans le temps !

 

b2ap3_thumbnail_IMG_3661.jpg

Canettes d’une machine à broder Barudan 6 têtes

 

Quel est le rôle du brodeur dans un parc machine ?

 

Industrialiser la broderie pourrait laisser croire que le brodeur n’a pas grande utilité derrière sa machine. Détrompez-vous ! Le brodeur a toute son importance et sans lui, la production ne pourrait tourner. 

Un brodeur professionnel effectue régulièrement les tâches suivantes :

 

  1. Réceptionner et vérifier le dossier client : fiche de production, BAT et fiches techniques,
    Voir aussi : Configurer un produit et générer un BAT avec Superpictor
  2. Réceptionner et vérifier les articles à broder : conformité des références, des couleurs et des tailles,
  3. Cercler les produits ou préparer la broderie à plat,
  4. Programmer sur la machine les différentes informations techniques des dessins : séquences et fils,
    Voir aussi : Commander un programme de broderie avec Superpictor
  5. Broder en surveillant le rendu, les qualités techniques et esthétiques de la broderie, 
  6. Vérifier la bonne marche de la machine, changer les canettes et vérifier la disponibilité du fil, remettre en place les casse-fils,
  7. Faire les finitions des broderies : papier et fils,
  8. Ranger les vêtements brodés par taille pour l’expédition,
  9. Entretenir ses machines et nettoyer son poste de travail.
     

b2ap3_thumbnail_IMG_3679.jpg

 

La broderie est un métier qui s’apprend sur le terrain : c’est l’expérience qui prime ! Cette expérience permet d’avoir du recul et de solutionner les différents problèmes que l’on peut rencontrer sur une machine.

 

Voir aussi : Les 6 erreurs les plus courantes quand on démarre en broderie

 

Une question ? 

Demandez conseil à l’un de nos experts.

👉 Entrer en contact avec un conseiller Superpictor

 

Cet article vous a plu ? 

Ne manquez pas les prochains en les recevant directement dans votre boîte mail.

👉 Recevoir du contenu exclusif dans ma boîte mail

Attention, vous utilisez un navigateur obsolète

Vous utilisez Internet Explorer et ce navigateur n'est plus recommandé par Microsoft.

Toutes nos super-fonctionnalités risquant de ne pas fonctionner correctement, nous vous conseillons de télécharger un navigateur plus récent et sécurisé.

Comme Google Chrome ou Microsoft Edge.

Cliquez ici pour télécharger Google Chrome